Les trésors de Bretania près de chez vous

Le saint breton Lunaire

 

Sa Vie médiévale, légendaire, s’inspire de celles de saint Samson et de saint Tugdual.

Issu d’une noble famille de Grande-Bretagne, Lunaire fut élevé à l’école de saint Iltud et aurait été consacré évêque à l’âge de quinze ans ! Avec soixante‑douze de ses disciples, il s’exila en Armorique afin de convertir les païens et fonda un monastère dans la localité à laquelle est attaché son nom. Les miracles accomplis par Lunaire devant le roi franc Childebert Ier qui l’avait convoqué à sa cour lui valurent d’importantes donations foncières. Les populations indigènes qui firent obstruction à la main‑mise du saint sur leur territoire furent miraculeusement châtiées.

Lunaire décèda à la tête de son monastère un 1er juillet.

 

 

Les moines durent transporter son corps à l'abbaye de Léhon lors de l'arrivée des Normands, puis à Paris, en l'église Saint‑Barthélémy. Trois ans plus tard, vers 920‑925, le corps du saint fut emmené à Beaumont‑sur‑Oise (translation fêtée le 1er juillet et le 11 octobre), où elles seront brûlées par les calvinistes.

 

  • Partager sur :

Localisation :


  • Pays de Saint-Malo
  • Saint-Lunaire

01-10-2016