Les trésors de Bretania près de chez vous

La limite linguistique entre le breton et le gallo

Un article de BCD

Carte du XVIIe siècle, en couleur
Carte du XVIIe siècle, en couleur - Document CRBC, Brest.

 

La Bretagne est un pays plurilingue. Outre le français et quelques autres langues, on y parle le breton et le gallo. La Basse-Bretagne, à l’ouest, est la zone traditionnelle de pratique du breton et c’est en Haute-Bretagne, à l’est, que se parle le gallo. Au contact des deux zones, une limite linguistique à la fois mouvante dans le temps et pourtant bien concrète pour ceux qui la vivaient au quotidien, s’estompe aujourd’hui.

 

 

La frontière linguistique n’a jamais été stable, mais elle a frappé les observateurs jusqu’au milieu du XXe siècle par la netteté de son tracé : « On parle bas-breton ou on ne le parle pas », note un voyageur en 1828.

L’historien Pitre-Chevalier évoque en 1845 « la muraille chinoise de l’idiome breton ». Un siècle plus tard, le géographe Marcel Gautier estime toujours en 1947 qu’« aucune transition n’est ménagée : un ruisseau, un chemin sont parfois la seule séparation entre deux fermes dont l’une est habitée par des bretonnants, alors que dans l’autre, en face, l’on ne parle que français ».

 

  • Partager sur :

Localisation :


  • Pays de Pontivy
  • Mûr-de-Bretagne